En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts J'accepte

Catégories

Comptoir Français de L'Arquebuserie

Newsletter

FUSIL DE CHASSE SANNER A SYSTEME Calibre 16 St Etienne 1908 - Fr XIXè Agrandir

FUSIL DE CHASSE SANNER A SYSTEME Calibre 16 St Etienne 1908 - Fr XIXè

1 pièce disponible

1 100,00 €

Peu courant et méconnu fusil de chasse à système breveté par Sanner en 1902 produit à 500 exemplaires. Patine homogène d'usage sans oxydation,  bloc de culasse gravé. Mécanisme complet et fonctionnel, calibre 16, canon miroir excepté quelques taches en sortie de chambres, bronzage extérieur patiné sans corrosion. Crosse et garde main en noyerpatiné et usagé sans accident. L'arme trouvera une bonne place dans une collection sur le thème de la chasse

Edouard Sanner est né dans le Haut-Rhin en 1859. A son arrivée à Saint-Etienne, il a probablement travaillé un temps à la Manufacture nationale d’armes, avant de devenir chef d’atelier chez les frères Clair.
Il dépose plusieurs brevets : le 24 mai 1902 sous le n° 163.477 pour un « nouveau fusil à canons fixes et une seule détente » et le 9 octobre 1902 sous le n° 326.181 pour un « nouveau système de fusil à canons fixes ». La première addition à ce brevet est déposée le 21 janvier 1905. Un de ces modèles de fusil est présenté comme un « fusil à canon fixe et bloc circulaire démontable modèle 1908 ».
Edouard Sanner dépose également la dernière version de son brevet en Russie le 19 janvier 1905, en Belgique le 21 janvier 1905, en Allemagne le 23 janvier 1905 et en Angleterre le 25 janvier 1905.
Après avoir été autorisé à faire pratiquer des essais de son fusil au Banc d’Epreuve en avril 1903, Edouard Sanner obtient une médaille de vermeil à l’exposition des inventions nouvelles de Paris en 1903 et la médaille d’or du Prix Escoffier en 1904. Il s'associe pour la production de ses armes et installe l'atelier au 41 de la rue des Francs-Maçons à Saint-Etienne.
Les blocs de culasse, d’abord forgés aux Forges stéphanoises, sont ensuite commandés aux Forges et Aciéries de Firminy. Plusieurs variantes de ce fusil existent puisque que Sanner ne va cesser de lui apporter des perfectionnements.
On estime à quelque 500 exemplaires le nombre de fusils produits jusqu'en 1910, date à laquelle la production est abandonnée.
Ses fils, Jean et Jacques, associés dans une petite affaire de mécanique générale installée au 29 de la rue des Armuriers, tentent de relancer la fabrication de ce fusil en 1952. Ils utilisent le stock de pièces et d'outillage encore en leur possession. Ils fabriquent une petite centaine d’un fusil Sanner simplifié.